LA FOUNDATION KANGOUROU DE BOGOTA

chapitre historique Colombie Julie Caicedo et Régis - recadré

« Ce bébé Colombie d’environ 1 kg est placé peau à peau par sa mère sur le torse d’un ami venu lui rendre visite. Avec la Kangaroo mother care, cette mère est confiante, elle accueille son enfant chez elle, dans un climat chaleureux. Un tube relié à une bouteille d’oxygène permet à ce petit bébé de vivre sous l’oeil attentif de sa mère ! »

La Fundacion Canguro a largement contribué à faire avancer les connaissances au sujet du contact peau à peau. Cette fondation promeut la méthode des mères kangourou, inventée à Bogota en Colombie, pour accueillir à la vie les bébés ayant un faible poids de naissance. The Kangaroo mother care (KMC) allie pratique prolongée du contact peau à peau (24H/24), mais aussi accompagnement à l’allaitement pour une alimentation au lait maternel exclusivement et accompagnement attentif de l’équipe soignante, afin que les parents prennent leur place auprès de leur bébé dont ils s’occuperont très vite à domicile.

Grâce à cette méthode remettant l’humain au centre des soins, grâce à la confiance en la vie de ces bébés si petits parfois, la mortalité des bébés de faible poids de naissance est diminuée, ainsi que les maladies nosocomiales, et l’hypothermie. La durée de l’hospitalisation est diminuée, les affections sévères sont moins fréquentes. Certaines variables de croissances sont améliorées (le poids en particulier), l’allaitement est amélioré ainsi que l’attachement mère/enfant (Kangaroo mother care to reduce morbidity and mortality in low birthweight infants (review), 2011, The Cochrane Collaboration).

Elaborée et pratiquée d’abord en Colombie à partir de 1978, cette méthode maintenant longuement éprouvée est mise en application partout dans le monde grâce à la Fundacion Canguro et à sa présidente Nathalie Charpak.

La méthode fut d’abord implantée prioritairement dans les pays où le manque de couveuseS rendait cette pratique indispensable. Mais compte tenu de ses résultats impressionnants aussi bien d’un point de vue médical que d’un point de vue psychologique, la méthode kangourou tend à se développer aussi dans les pays occidentaux, dans une version modifiée.

Les différences sont plus ou moins notables en fonction des services, de leur organisation … :

  • Le contact peau à peau est proposé et non pas permanent
  • L’accompagnement à l’allaitement ne vise pas forcément l’allaitement maternel exclusif
  • Les soins sont laissés aux équipes médicales et le retour à domicile est beaucoup plus tardif